L'action caritative de Vitanova

  • Le groupe CREATE Fertility a créé la fondation nationale pour la santé des femmes, the CREATE Health Foundation (anciennement Health Education Research (HER) Trust) au Royaume-Uni en 2001.
  • CREATE Health Foundation a contribué à promouvoir l'enseignement de la fertilité dans les écoles.
  • CREATE Health Foundation met à la disposition du public des informations sur la médecine reproductive.
  • CREATE Health Foundation finance, la recherche sur la médecine reproductive.
  • Le groupe CREATE Fertility finance, par l'intermédiaire de HER Trust, l'International Society for Mild Approaches in Assisted Reproduction (ISMAAR), une autre organisation caritative britannique.
  • ISMAAR organise des colloques internationaux sur la FIV naturelle et douce.
  • ISMAAR finance et soutient la formation à la fertilité en Afrique.
  • Le groupe CREATE Fertility fournit des équipements (appareils d'imagerie à ultrasons et autres fournitures médicales essentielles) aux pays en développement.
  • Le groupe CREATE Fertility est le partenaire no.1 de Fertility Network UK.

ISMAAR

La Société internationale pour les approches douces en matière de procréation assistée (ISMAAR) est une organisation caritative enregistrée (numéro d'enregistrement 1123677).

ISMAAR vise à promouvoir l'éducation, la formation et la recherche sur les approches douces en matière de procréation assistée et sur la santé reproductive des femmes en général.

Les objectifs d'ISMAAR sont les suivants :

  • Promouvoir un traitement de procréation assistée (TPA) léger, sûr et abordable
  • Rendre les traitements de procréation assistée (TPA) plus physiologiques
  • Œuvrer en faveur de politiques de protection de la fertilité humaine
  • Soutenir des projets spécifiques dans les pays en voie de développement
  • Informer et conseiller les acteurs politiques et les professionnels
  • Obtenir un meilleur financement public des traitements de procréation assistée (TPA)
  • Faire participer le secteur associatif aux activités ci-dessus
  • Offrir un enseignement et une formation aux approches douces dans le domaine des traitements de procréation assistée (TPA)
  • Promouvoir et financer la recherche scientifique dans ce domaine
  • Sensibiliser le public à la fertilité et aux traitements de procréation assistée (TPA)

Les objectifs d'ISMAAR sont les suivants :

Create Health Foundation

Create Health Foundation (anciennement HER Trust) est une organisation caritative (numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance : 1082195) qui promeut une approche holistique de la fertilité des femmes par l'éducation et la recherche, approche basée sur des faits concrets. La Create Health Foundation a pour objectif d'être l'organisation caritative la plus complète et la plus éclairée en matière de fertilité des femmes au Royaume-Uni.

Par le biais de notre site internet et de nos projets de recherche, nous visons à englober tous les aspects de la santé des femmes, de la puberté à la ménopause.

Notre philosophie est d'encourager les femmes à s'informer, à être positives et proactives et à leur donner la confiance nécessaire pour prendre des décisions éclairées concernant les traitements classiques et les différentes options thérapeutiques.

Notre objectif est de combler le fossé entre la médecine classique et les autres choix thérapeutiques afin que les femmes soient pleinement informées de l'existence d'autres traitements qui ont fait leurs preuves et y aient accès. Le HER Trust vise à collecter des fonds importants afin de financer des projets de recherche révolutionnaires sur le traitement des problèmes de santé spécifiques aux femmes.

La mission de Create Health Foundation

  • Sensibiliser le public et les professionnels de la santé aux problèmes de fertilité chez les femmes
  • Donner plus d'informations aux femmes quant au fonctionnement de leur corps, de la puberté à la ménopause
  • Soutenir la recherche dans le domaine de la santé des femmes

Nous pensons que les femmes ont besoin de la Create Health Foundation parce que...

Malgré les énormes progrès médicaux faits au siècle dernier, de nombreuses questions sur la fertilité chez les femmes restent sans réponse. Les femmes - et même les professionnels de la santé - sont encore largement ignorantes de toute une série de troubles féminins tels que le syndrome des ovaires polykystiques, l'insuffisance ovarienne prématurée, le syndrome prémenstruel, l'endométriose, la sous-fertilité et les troubles menstruels et ménopausiques, qui peuvent tous gravement affecter le sentiment de bien-être d'une femme et perturber sa vie sociale et familiale.

Les médecins spécialisés en obstétrique et gynécologie sont aujourd'hui formés à une approche chirurgicale et interventionniste des troubles féminins. Malheureusement, une telle approche peut avoir des effets secondaires à court et long termes et beaucoup de femmes préfèrent d'abord explorer d'autres alternatives plus naturelles quand c'est possible. Le problème est que ces alternatives plus naturelles ne sont pas suffisamment connues du public et des femmes.

Les activités récentes de la fondation

S'attaquer à l'infertilité à la base : Lancement de l'enseignement de la fertilité dans les écoles secondaires de Londres

  • Importante campagne de sensibilisation du public, dirigée par le Dr Geeta Nargund et en cours depuis 2015, visant à promouvoir l'importance de l'éducation à la fertilité comme moyen de prévention de la stérilité.
  • Cela a abouti à une prise de contact directe avec Nicky Morgan, alors secrétaire d'État à l'éducation, afin de développer un programme d'enseignement plus nuancé, loin de l'accent mis sur la prévention des grossesses.
  • En juillet 2016, le professeur Geeta Nargund a mis en place avec succès un module éducatif dans une école du sud de Londres, qui a suscité un intérêt médiatique important et a été salué par les médias. Le lancement a été couvert par des articles dans The Guardian et Woman's Hour.
  • Depuis le lancement, cette campagne d'intérêt public a été couverte près de 60 fois dans les médias, que ce soit sur les chaînes de télévision nationales ou d'autres chaînes et médias spécialisés.
  • Cette campagne a permis de sensibiliser directement le secrétaire à l'éducation, Damian Hinds, et de réitérer la nécessité de renforcer l'éducation à la fertilité dans les écoles. A ce propos, il a été décidé qu'à partir de 2020, des leçons sur la fertilité seront incluses dans le programme de certaines écoles secondaires.

 

Davantage de pression pour un tarif national de la FIV 

  • Fin 2015, le professeur Geeta Nargund, avec le soutien de ses collègues, a recommandé au gouvernement d'introduire un tarif national pour la FIV afin de lutter contre la pénurie de traitements FIV proposés par le NHS.
  • L'appel à l'action a été bien accueilli par le public et les médias et a donné lieu à un nombre important de commentaires, d'articles et d'interviews.
  • Le terme "tarif national FIV" est désormais adopté par un certain nombre de journalistes et revient régulièrement dans les débats sur le financement de la FIV.

"Rendre les femmes et les filles plus autonomes est le seul moyen de protéger leurs droits et de s'assurer qu'elles exploitent tout leur potentiel."

Le professeur Geeta Nargund parle de l'éducation à la fertilité et des raisons pour lesquelles les écoles doivent l'intégrer dans leur programme. Elle parle aussi de son expérience personnelle dans le traitement de l'infertilité et souligne ainsi l'importance d'une éducation précoce visant à prévenir ces problèmes.

Nous sommes ouverts et prêts à vous aider!

Nous tenons à rassurer nos patients que nous restons totalement accessibles à tous nos patients nationaux et internationaux, et que vous pouvez continuer à vous rendre à la clinique pour votre traitement.

Nous vous remercions pour votre patience et votre compréhension pendant cette période difficile.

Réservez votre rendez-vous