Quelles sont les causes des maladies thyroïdiennes ?

Une sous-activité ou une suractivité de la thyroïde peuvent découler d’un certain nombre de facteurs explicatifs. Certaines maladies auto-immunes comme la maladie de Basedow ou la thyroïdite de Hashimoto peuvent perturber les fonctions thyroïdiennes. Un enflement ou une inflammation de la thyroïde peuvent également être à l’origine d’un dysfonctionnement de cette glande. L’hypothyroïdie, qui se caractérise par une production insuffisante d’hormones par la thyroïde, peut être provoquée par une intervention chirurgicale, ou par l’exposition à des substances dangereuses comme l’iode ou le lithium.

Quels sont les symptômes ?

Une suractivité de la thyroïde peut provoquer des changements d’humeur (comme de l’anxiété ou de l’hyperactivité) et une perte de poids, tandis qu’une sous-activité de la thyroïde aura pour effets une forme de léthargie, une prise de poids, et des épisodes dépressifs. On constate parfois également un gonflement de la glande thyroïdienne.

Un médecin mènera en règle générale des analyses sanguines pour tenter de détecter une maladie thyroïdienne, afin de contrôler les niveaux d’hormones thyroïdiennes dans le sang. Il pourra en outre vous demander de vous soumettre à un examen du cou par ultrasons, afin d’examiner de plus près la glande thyroïde en elle-même.

Traiter une infertilité provoquée par une maladie thyroïdienne

Des ruptures dans votre style de vie peuvent contribuer à soigner un certain nombre de cas de maladies thyroïdiennes. Certains autres nécessitent un traitement plus conséquent. L’hyperthyroïdie peut parfois être soignée à l’aide de médicaments antithyroïdiens ou grâce à une opération. L’hypothyroïdie, quant à elle, réagit généralement bien à un traitement hormonal de substitution, par exemple à base de lévothyroxine.

Lorsque l’on s’attaque à une infertilité provoquée par une maladie thyroïdienne, un traitement de fertilité peut s’avérer être une bonne option. Il peut prendre la forme d’une insémination intra-utérine ou insémination artificielle (IIU) ou d’une fécondation in-vitro (FIV), selon votre situation personnelle. Le type de traitement qui vous sera le mieux adapté dépendra d’une combinaison de circonstances particulières, notamment de votre âge, de vos niveaux de thyréostimuline (TSH) et de votre réserve ovarienne. La meilleure manière de dresser ce constat est de venir consulter l’un de nos médecins dans notre clinique. Ils passeront en revue vos antécédents médicaux en votre compagnie, et ils examineront vos ovaires et votre utérus grâce à un scanner.

Nous avons pour principe conducteur la certitude qu’administrer le moins de médicaments possible n’aura que des conséquences positives sur la santé de la femme, des ovocytes, et du bébé. Nos protocoles se caractérisent par conséquent par une quantité minime, voire nulle, de médicaments stimulants, et s’appuient sur le principe de sélection naturelle pour prélever des ovocytes de la meilleure qualité possible. Avantage supplémentaire : cette approche atténue les effets secondaires et permet de garantir un environnement corporel sain en vue de la nidation.

Nous sommes ouverts et prêts à vous aider!

Nous tenons à rassurer nos patients que nous restons totalement accessibles à tous nos patients nationaux et internationaux, et que vous pouvez continuer à vous rendre à la clinique pour votre traitement.

Nous vous remercions pour votre patience et votre compréhension pendant cette période difficile.

Réservez votre rendez-vous